Diplômés en Kinésithérapie…et après

Enseignants à l’Ifmk de Marseille depuis 2007 et formateur au sein de SSK Formation, j’ai pu me rendre compte des attentes des Jeunes Diplômés.

La formation initiale suivie par les Étudiants Kinés est de qualité, elle n’en demeure pas moins généraliste.

Il appartient donc à chacun d’entre eux de devenir spécialiste dans les domaines qui l’intéressent et de privilégier des thèmes comme la Kinésithérapie du Sport, la Thérapie Manuelle, l’Ecole du Dos

Pour certains, l’acquisition de qualité palpatoire et de dextérité manuelle sont fondamentales afin de soigner sereinement et sûrement leurs patients  et leurs différentes pathologies qui, par leur variétés, mettent souvent en difficulté le jeune kiné.

Avec moins de cinq ans d’expérience, le  jeune kiné n’est pas toujours familiarisé avec certaines prises en charge, mon conseil : s’investir autour de ces difficultés et surtout développer vos qualités manuelles.

Reboutement musculaire 4

La formation perfectionnement manuel du jeune diplômé est donc une réponse adaptée à cette évolution.

  • Acquérir des connaissances
  • Connaître les champs d’application de la clinique du sport en cabinet
  • Développer ses compétences en matière de thérapie manuelle, préparation physique de rééducation, micro nutrition
  • Diagnostiquer, comprendre et traiter les pathologies du sportif

sont les objectifs de cette formation.

Sans nul doute, les stagiaires pourront maîtriser de nouvelles qualités indispensables pour une débuter rapidement le développement d’une expertise en Kinésithérapie.

 

Publié par

Frédéric

Conseil en solutions digitales et fondateur de UBEEZ. J'aide les entreprises dans leur stratégie web, création et hébergement de leur site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.