Comment aborder autrement nos Patients Sportifs

Rééducation Posturo-Dynamique du Sportif – EAD Concept

Cette nouvelle façon de traiter vos sportifs et pas uniquement les coureurs, permet au Kinésithérapeute d’aborder le diagnostic d’une toute autre manière.

Habituellement le Kinésithérapeute, confronté à des problèmes d’organisations structurelles, n’a que peu de solutions, le diagnostic est mal établi et le protocole de soin mal adapté.

Focus sur le tronc et les Membres supérieurs sur cet article. Lorsque la pathologie a pour origine le geste

Comprendre les interactions entre la gestuelle et la pathologie c’est limiter les récidives. Dans ce cadre nous vous proposons de lire l’article « Effet papillon : Les petits riens qui vous mettent en travers » paru dans la revue Ultra Mag n° 4.

« ‘Pas de bras, pas de chocolat’ : l’expression a été remise au goût du jour grâce au film Intouchables. On peut la transposer à la course à pied puisque les bras, en plus d’une action stabilisatrice et équilibrante, participent activement à la propulsion s’ils sont correctement employés. Ce qui n’est pas toujours le cas.

SSK Formation vous propose la Rééducation Posturo-Dynamique du Sportif EAD Concept
SSK Formation vous propose la Rééducation Posturo-Dynamique du Sportif EAD Concept

Pour commencer je vous suggère de devenir observateur pendant quelque temps. Posez-vous sur un banc le long d’un parcours habituellement arpenté par de nombreux coureurs et observez, si possible de face, leur gestuelle, et plus particulièrement la gestuelle de ceux qui écoutent de la musique. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en fonction de l’endroit où ils fixent leur Smartphone ou leur baladeur sur le bras, le balancement de celui-ci change plus ou moins. Certains tiennent leur appareil dans la main tandis que d’autres le portent au bras à l’aide d’un brassard. Dans l’un ou l’autre des cas le balancement du bras du côté du téléphone diminue, pas en fréquence mais en amplitude. L’impact, sur l’amplitude du mouvement, augmente avec le poids du téléphone et la distance qui le sépare du centre du mouvement. Dès lors, un coureur ayant pris l’habitude de courir en musique et portant son téléphone ou baladeur toujours au même bras reproduit à chaque sortie la même mécanique, la même gestuelle, jusqu’à l’automatiser. Processus totalement inconscient. Demandez à un coureur musical de retirer son brassard sans lui dire pourquoi et vous pourrez observer que le balancement de son bras n’en reste pas moins altéré comparativement à l’autre côté.

Ce balancement limité du bras sera compensé soit par un balancement accru de l’autre bras, soit par une rotation du buste plus importante, car le mouvement des jambes doit nécessairement être contrebalancé. Il apparaît alors une asymétrie dans la gestuelle alors que l’efficience du geste dans la course à pied tend vers un mouvement symétrique. Cela lui donne un style, une démarche, une façon de courir qui, associée à son gabarit, vous permet de le ou la reconnaître de loin… »

Pour lire la suite télécharger gratuitement l’article au format PDF via le site Ostéopathie-France.net : http://osteopathie-france.net/images/pdf/articles/UltraMag_04_Se%20respecter.pdf

 

 

 

Kine du sport – formation EAD Concept – Formation Kiné – Formation Kine – Formation Kiné 13 – Formation Kine 13 – Formation Kiné Bouches du rhones – Formation Kiné Sud Est

Publié par

Frédéric

Conseil en solutions digitales et fondateur de UBEEZ. J'aide les entreprises dans leur stratégie web, création et hébergement de leur site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.